Pages

lundi 21 septembre 2015

Tu aimeras l’étranger

« Tu aimeras l’étranger comme toi-même, car tu as été étranger en terre d’Égypte»

La Bible, Lévitique, XIX, 34.


#Réfugiés,
L'aide plutôt que la haine




    Voilà une sentence forte tirée de l'Ancien Testament qui résonne étrangement en ces jours où l'Europe est confrontée à sa « crise des migrants ». Privilégier la bienveillance à la méfiance et à la haine qui peuvent nous saisir quand un étranger frappe à notre porte. Tu aimeras l'étranger comme toi-même, parce que précisément tu as été un jour un étranger dans un pays qui n'était pas le tien. C'est un rappel à l'histoire, la conscience des exodes et des exils passés afin que l'on soit plus humain envers celui qui connaît présentement l'exode et l'exil, celui qui fuit les tragédies en Syrie, les massacres en Irak, la misère au Darfour, les violences au Nigéria. Il y a quelques décennies, l'Europe était à feu et à sang du fait de la folie meurtrière du nazisme, et c'était les populations d'Europe qui fuyaient par millions les affrontements qui faisaient rage. Mais notre mémoire fait défaut quand il s'agit de se rappeler cela.


   Je n'ai pas de solution-miracle à proposer quant à la crise des migrants ; mais quand je vois la déferlante de propos haineux sur les réseaux sociaux, je me dis qu'il n'est pas inutile de rappeler ces appels à l'amour de l'étranger car l'étranger est aussi notre prochain. Il est urgent aussi de s'interroger sur cette Europe qui s'érige chaque jour un peu plus en forteresse. N'est-ce pas là quelque chose de désolant de voir systématiquement l'autre, l'étranger comme un ennemi et contre lequel il faudrait à tout prix se barricader ? Est-ce vraiment un modèle pour l'humanité d'aujourd'hui et de demain ? Je me permets d'en douter.... 







Migrant en Serbie -  1-9-2015.
Photo : Marko Djurica (agence Reuters)





Voir toutes les citations du "Reflet de la Lune" ici.



2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Ton "article" me touche particulièrement, oui l'étranger c'est notre prochain , l'étranger c'est nous aussi et d'ailleurs ce mot, "étranger" ce sentiment, cette fausse différence qui fait peur à tort tout ça ne devrait pas "être"...
    Je suis triste oui triste parce que tout ça : souffrances, misères, guerre oui tout ça pour des idées, afin d'assouvir l'avidité des personnes qui gouvernent le monde . Comme toi, je doute que nous soyons un bon modèle pour l'humanité d'aujourd'hui et de demain.

    RépondreSupprimer