Pages

vendredi 1 janvier 2016

Passage et transition


       Nous sommes le jour de l'an, le premier janvier. Et comme il est de coutume, je m'en vais souhaiter une bonne et heureuse année 2016 à tout le monde. Ce jour de l'an, ce premier janvier est symboliquement un nouveau commencement avec son lot de bonnes résolutions qui n'iront probablement pas bien loin dans l'année. Il est intéressant de noter que le mot « janvier » vient de ianuarius qui dérive du nom du dieu latin Janus. Or Janus est un ancien dieu du panthéon romain, dieu du commencement et de la fin, dieu des portes et des passages.





      Janus a deux têtes : l'une pour regarder le passé, l'autre pour regarder le futur. Le moment présent n'étant jamais que le passage de l'un vers l'autre, il lui suffit d'incarner ce passage pour prendre conscience de ce présent toujours insaisissable. « Je ne peins pas l'être, je peins le passage » disait Montaigne dans ses Essais. On peut souhaiter à tous que ce passage conduise à de belles choses : plus de sagesse, plus de paix, plus de bonheur. Que ce nouveau commencement de l'année soit l'occasion d'habiter à nouveau le moment présent sans se perdre constamment dans les remords du passé et les projets incessants que l'on cherche à bâtir dans l'avenir.

      Le temple de Janus dans la Rome antique fermait ses portes en temps de paix et les ouvrait en temps de guerre. Autant dire que le temple de Janus était souvent ouvert... C'est qu'en temps de trouble, on désire une transition vers le silence des armes et la résolution des conflits. On vit aujourd'hui dans une période troublée, et l'on peut aussi espérer pour l'ensemble de la population, pour l'ensemble des peuples une transition vers plus de paix, plus de solidarité et de fraternité, une transition aussi vers un avenir plus durable.


       Que tout se passe pour le mieux.




Victor Habchy (au Burning Man)




Voir toutes les citations du "Reflet de la Lune" ici.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire