Pages

lundi 3 août 2015

La Vingtaine de Vasubandhu

La Vingtaine
Vimśatika

Vasubandhu

Hommage à Mañjushrîkumârabhûta !

1. Toutes choses sont seulement perception,
Elles n'ont pas d'existence réelle, mais sont perçues en tant qu'objets.
Comme l'illustre les malades atteints d'ophtalmie qui voient des cheveux ou une lune là où il n'y a rien,
Aucun objet n'a d'existence réelle.

2. (Objection) – Mais si la perception n'a pas d'objet extérieur,
Il ne saurait y avoir de lieux et de moments déterminés,
Il serait de même illogique que plusieurs esprits [perçoivent le même objet],
Et nul objet n'assumerait sa fonction !


3. (Réponse) – La détermination de l'espace [et du temps]
Est établie comme elle l'est dans les rêves.
Et la pluralité même des esprits [qui perçoivent] est semblable à celle des pretas1
Qui voient tous la rivière comme une rivière de pus.

4. Les fonctions accomplies sont à l'exemple des pollutions nocturnes.
Toutes [ces caractéristiques] sont à l'exemple des damnés
Qui voient, entre autres, des gardiens infernaux
Et sont de ce fait tourmentés par eux.

5. Il n'est pas possible que dans les enfers
Des animaux surgissent comme cela arrive dans les cieux,
Ni non plus des pretas,
Car ils n'éprouvent pas les souffrances qui s'y manifestent.

6. Si l'on admet que tout surgit
Et se transforme à cause du karma,
Pourquoi ne pas admettre
Qu'il s'agisse là [de transformations] de la conscience ?

7. On s'imagine qu'aux empreintes karmiques
Correspondent des effets qui se déroulent ailleurs [que dans la conscience],
Parce qu'on n'admet pas que ces effets se manifestent
Là même où se trouvent les empreintes.

8. Car c'est à l'intention de ses disciples
Car [le Bienheureux] a parlé
De l'existence des sources [externes] comme les formes,
De même [qu'il a parlé] des êtres manifestés miraculeusement.

9. Du fait qu'elles proviennent de leurs propres semences,
Toutes les apparences sont produites en tant que perceptions,
De cela, le Sage a parlé sous l'espèce de deux catégories
De source.

10. Quel avantage avait-il à enseigner dans cette intention ?
Celui d'enseigner les êtres individuels à l'irréalité de leur soi.
En outre, il s'agit d'une initiation à l'irréalité du soi des phénomènes,
C'est-à-dire le soi fictif.

11. Il ne s'agit ni d'une entité unique
Ni [d'objets] multiples comme des atomes subtils
Ni d'un assemblage [d'atomes],
Car rien ne prouve [l'existence réelle] des atomes.

12. Lorsque six particules s'agrègent à un atome,
Ces atomes se trouvent doté de six parties.
Que ces six parties occupent un seul lieu,
Et leur conglomérat ne formera plus qu'un seul atome.

13. S'il n'y a pas de agrégation des atomes,
Comment se peut-il qu'ils se regroupent ?
Puisqu'ils n'ont pas de parties,
Il n'est pas établi qu'ils s'agrègent.

14. Il ne convient pas d'accorder de caractère unitaire
A ce qui est pourvu de parties directionnelles.
Comment pourrait-il y avoir ombre et occultation ?
Si les conglomérats ne sont pas autre chose [que les atomes], cela est impossible !

15. S'il s'agit d'une entité simple, aucun mouvement progressif n'y est possible ;
Il ne pourra y avoir préhension et non-appréhension simultanées.
Il ne pourra y avoir ni fragmentations, ni spécifications,
Il n'y aura rien de subtil qui ne soit visible à l’œil nu.

16. L'entendement qui opère directement opère comme dans un rêve,
Car au moment où la perception se produit,
Votre objet n'est déjà plus présent.
Comment dès lors admettre une perception directe.

17. Il a déjà été expliqué dans l'exemple donné plus haut que l'apparence d'objet est une perception.
Quant à la mémoire, elle n'a pas d'autre origine.
À moins de s'être réveillé, on ne réalisera pas
Que ce qui est perçu dans un rêves n'est pas un objet réel.

18. Par l'influence qu'elles exercent les unes sur les autres,
Les cognitions se vérifient mutuellement.
C'est parce que l'esprit est oppressé par le sommeil
Que le fruit du rêve n'est pas équivalent [à celui d'un acte commis en état de veille].

19. La mort peut être une altération particulière
Découlant d'une perception d'autrui, à l'exemple
Du pouvoir mental de certains démons
Qui peut causer la perte de mémoire d'autrui.

20. C'est ainsi qu'à cause de la colère des Voyants,
La forêt de Dandaka se vida.
Comment, sinon, prouver
La grande nocivité des méfaits psychiques ?

21. Ceux qui connaissent l'esprit d'autrui
Ne le connaissent pas en tant qu'objet,
Mais à la manière dont on connaît son propre esprit
Dans le domaine d'activité des bouddhas. Cette connaissance n'est donc pas ordinaire

22. Cet établissement de la « perception seulement »,
Je l'ai composé selon la propre capacité,
Bien qu'en sa totalité il dépasse toute pensée,
Car il appartient au domaine d'activités des bouddhas.



Castellaras - Un jour, une photo - 2015



*****


Colophon

Les abbés indiens Jinamitra, Shilendrabodhi et Danashila, et le grand moine traducteur et correcteur Yéshé Dé ont traduit ce texte [en tibétain] et en ont établi le sens définitif.

Traduit du tibétain par Philippe Cornu dans : Vasubandhu, « Cinq traités sur l'esprit seulement », Fayard / Trésors du bouddhisme, 2008, pp. 157-160.

Le texte de la Vingtaine est accompagné par la traduction de son auto-commentaire par Vasubandhu. On s'y reportera avantageusement pour une étude plus poussée de ce texte. Malheureusement, la collection « Trésors du bouddhisme » n'étant plus publiée, il sera peut-être difficile de trouver l'ouvrage en question. C'est dommage car c'était une collection extrêmement intéressante.










1 Un preta est un esprit affamé, un esprit dominé par l'avidité et un sentiment cuisant de manque et de pauvreté. C'est une des six sortes de renaissance possible dans la cosmologie bouddhique. L'iconographie représente les pretas avec un cou très long, un ventre immense, mais une toute petite bouche. Ils ont donc perpétuellement faim, mais assouvir leur faim leur extrêmement pénible. 




Autres textes de Vasubandhu :




Un jour, une photo - 2015





Voir tous les articles et les essais du "Reflet de la lune" autour de la philosophie bouddhique ici.

Voir toutes les citations du "Reflet de la Lune" ici.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire