Pages

vendredi 25 octobre 2013

Éveil et reflet de la lune selon le Genjôkôan



        Lorsqu'un homme atteint l'Éveil, il en va de même que la lune qui se reflète dans l'eau. La lune n'est pas mouillée, l'eau n'est pas troublée.

      La lumière infinie de la lune tient dans une goutte d'eau. La lune et le ciel tout entier sont à l'aise dans une goutte de rosée su un brin d'herbe.

        Pas plus que la lune ne troue l'eau, l' Éveil ne divise pas l'homme. Celui-ci ne fait pas plus obstacle à l'Éveil qu'une goutte d'eau n'oppose de résistance à la lune ou au ciel. La profondeur est proportionnelle à la hauteur. Pour ce qui est de la durée de la réflexion, il faut considérer l'étendue de la goutte d'eau et apprécier justement le caractère illimité de la clarté de la lune dans le ciel.


        Dôgen Zenji, Genjôkôan 


Ohara Koson

Jacques Brosse, Polir la lune et labourer les nuages, Albin Michel/Spiritualités vivantes, pp. 95-96.


Autour de Dôgen Zenji sur Le Reflet de la Lune :

Commentaires au Genjôkôan:
1ère partie   2ème partie   3ème partie 4ème partie

Genjôkôan: - étudier la Voie du Bouddha 
                   - éveil et reflet de la lune

Sanshô Doei : - la voix des gouttes de pluie
                          - Adoration
                          - Trésor de l'Œil du Véritable Dharma

Poèmes chinois de l'Eihei Kôroku:
     - Sur mon portrait

Voir tous les articles et les essais du "Reflet de la lune" autour du Chan et du Zen ici: 

Voir tous les articles et les essais du "Reflet de la lune" autour de la philosophie bouddhique ici.


Voir toutes les citations du "Reflet de la Lune" ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire